LE ROI BOITEUX

2 septembre 2019 Commentaires fermés sur LE ROI BOITEUX

Paroles : Gustave Nadaud    Musique : Georges Brassens

1. Un roi d’Espagne, ou bien de France, (Dom, Sib)

Avait un cor, un cor au pied. (Sol#, Sol) 

C’était au pied gauche, je pense, (Dom, Sib)

Il boitait à faire pitié. (Sol#, Sol, Dom) 

2. Les gens de cours, espèce adroite, S’appliquèrent à l’imiter,
Et qui de gauche, qui de droite, Ils apprirent tous à boiter.

3. On vit bientôt le bénéfice, Que cette mode rapportait, 
Et, de l’antichambre à l’office, Tout le monde boitait, boitait.

4. Un jour, un seigneur de province, Oubliant son nouveau métier, 
Vint à passer devant le prince, Ferme et droit comme un peuplier.

5. Tout le monde se mit à rire, Excepté le roi, qui tout bas, 
Murmura : « Monsieur, qu’est-ce à dire ? Je crois que vous ne boitez pas. »

6. Sire, quelle erreur est la vôtre ! Je suis crible de cors ; voyez :
Si je marche plus droit qu’un autre, C’est que je boite des deux pieds. »

Chansons de Gustave Nadaud, Henri Plon, imprimeur-éditeur, 1870 (8e éd.) (p. 328-329).

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement LE ROI BOITEUX à Benoit Heitz.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :