Café des controverses – mars 2016

8 mars 2016 Commentaires fermés sur Café des controverses – mars 2016

La controverse portera sur

# florilège #

Nous « trébuchons » tous, un jour ou l’autre, au fil de nos rencontres ou lectures diverses, sur tel bon mot, sentence, citation, ou même brève de comptoir qui vient s’immiscer dans le cours de nos réflexions… et quelque fois les perturber.

Lors du prochain café des controverses, je vous invite à venir avec et  commenter l’une de ces irruptions de sens, et partager en quoi elle est venue modifier le cours de votre vie, de votre travail, de vos amours, ou encore ébranler une idée, une pensée qui, jusque là, vous paraissait bien charpentée.

Votre invitation : CAFECONTR 03 16

Café des controverses – janvier 2016

9 janvier 2016 Commentaires fermés sur Café des controverses – janvier 2016

Le Café des controverses portera sur

# S’abstenir … de l’abstention à l’abstinence #

Les conséquences désastreuses pour l’humanité, des choix politiques et économiques de nos sociétés capitalistes depuis deux siècles, font peser sur ceux de leurs membres qui n’acceptent plus, aujourd’hui, d’en être complices, une culpabilité d’autant plus envahissante qu’ils sont lucides sur leur responsabilité.

C’est pour creuser cette question de la responsabilité citoyenne, et loin des postures idéologiques qui, bien qu’essentielles, nous encombreraient ici, que je vous propose un travail sur les mots abstention et abstinence, en misant sur la fécondité d’une apposition/mise en tension de leurs usages ordinaires.

Par exemple, pourrait-on affirmer que …

1. le premier, abstention, est un « ne…pas », ou un « ne pas faire en relation, en lien < avec de l’autre > » ; il a le goût de la dissidence, du retrait : c’est une décision dictée par des circonstances extérieures qui viennent à moi et auxquelles je m’oppose. Ce « tu dois choisir », qui cherche à s’imposer, conduira probablement à une rupture ?

2. le second, abstinence, est aussi un « ne…pas », ou un « ne pas faire » mais un « ne pas faire en lien < avec soi-même> » ; c’est une décision appelée par des exigences intérieures. Un « je choisis » qui peut-être ouvrira à une éventuelle relation ?

Une rupture qui porte au silence ? Une relation qui conduit au débat ?

Voilà des évidences bien trop riches pour être honnêtes.

L’enquête s’impose.

Votre invitation : CAFECONTR 01 16.pages.pages

Café des controverses – novembre 2015

7 novembre 2015 Commentaires fermés sur Café des controverses – novembre 2015

Le café des controverses portera sur :

# Nul ne peut enseigner l’essentiel #

Notre civilisation industrielle s’effondre ; chaos climatique et pénurie des ressources énergétiques sont l’horizon de notre génération et pèseront plus lourdement encore sur l’ordinaire des jours de la génération montante.

De fait, c’est une véritable faille sismique qui s’ouvrira au cœur des gens, avec ses éruptions d’angoisses, de peurs paniques et violences… d’autant plus difficiles à accueillir que l’impréparation du plus grand nombre est patente.

Les « grands » médias, propriété de ceux qui ont tout intérêt – leur intérêt particulier – à ce que cet effondrement soit entendu le plus tard possible, ne mobilisent-ils pas leurs meilleures plumes pour que le « petit peuple » regarde ailleurs ? Vers la COP 21, par exemple ?

Face à l’inéluctable – la destruction massive des espèces vivantes sur notre planète – respect et irrespect batailleront en chacun de nous.

Le respect de la vie, de toute vie, « ce ferment des profondeurs vitales qui soulève l’Homme au-dessus de lui-même pour qu’il puisse vivre vrai et penser juste ».

L’irrespect, arrogance du « moi-d’abord », barbarie des systèmes clos et pervers qui réduisent l’Homme au rang d’objet à consommer, à manipuler, à jeter.

Bref, la maison brûle, l’urgence est là, mais il est encore temps de sauver quelques meubles et bibelots … pour les survivants !                                                              Carton « utiles » ? Carton « indispensables » ? Carton « essentiels » ?

Votre invitation : CAFECONTR 11 15

Café des controverses – octobre 2015

6 septembre 2015 Commentaires fermés sur Café des controverses – octobre 2015

La controverse du mois d’octobre portera sur

# Le poison #

« Cupidon, ce salaud, geste qui chez lui n’est pas rare,

Avait trempé sa flèche un petit peu dans le curare,

Le philtre magique avait tout du bouillon d’onze heures… »

Brassens – Sauf le respect que je vous dois

Quel est le moteur de l’histoire ? Quel est le moteur, l’énergie qui fait avancer l’humanité ? A y regarder de près – certains mythes par exemple, ou l’histoire des peuples – je serais assez enclin à répondre : « la famine ».

Souvenons nous du récit de la migration des hébreux en Égypte du fait de la famine en Canaan, il y a 3500 ans environ (histoire de Joseph et ses frères, fils de Jacob) qui a préparé ce peuple à fonder le royaume d’Israël. Celle plus récente des émigrants irlandais vers l’Amérique ; ils ont fondé pour une grande part les États-Unis d’Amérique … Celle d’aujourd’hui vers l’Europe des peuples d’Afrique et du Moyen Orient qui fuient guerres et famines ; fonderont-ils avec nous une Europe, plus juste, en tout cas moins grasse, moins arrogante ?

La famine, c’est la question du pain … qui se dit lekhem en hébreu ; c’est un mot que l’on retrouve dans Bethléem, maison du pain. Une des règles d’interprétation de la langue hébraïque, appelée tsérouph, m’invite à permuter les lettres de la racine de ce mot lekhem et cela donne le mot khalom qui signifie « rêve ».

De la nourriture pour le corps et l’esprit, pour la pensée et l’imaginaire, n’est-ce pas ce qui, pour nombre d’entre nous, donne du goût et de l’énergie à l’existence ?

Et n’est ce pas là, précisément, que d’autres,

barbares,

viennent instiller leur poison ?

Votre invitation : CAFÉCONTR 10 15A

Café des controverses – février 2015

14 janvier 2015 Commentaires fermés sur Café des controverses – février 2015

La controverse du mois de février portera sur

# Les barbares #

En akkadien, loup se dit barbaru, possible origine de « barbare ».
« Les hommes avaient perdu le goût de vivre et se foutaient de tout (…) Le ciel redevenait sauvage (…) Alors, les loups-ou …loups-ou-ou  (…) dès que la peur hante les rues, les loups s’en viennent la nuit venue ».
Mais qui sont ces loups envahissant le Paris de Reggiani ?
Ceux, colonisateurs barbares de l’Occident, qui dans les campagnes de toute la planète ont, pendant des siècles, pillés, spoliés, égorgés fils et compagne pour asseoir leur fortune et leurs privilèges ?
Ceux, arrogants barbares de ces rentes privilégiées, qui ont, pendant ces deux derniers siècles, pillés, spoliés, crétinisés et mis sur la paille les peuples de leurs propres contrées, capitalisant et détournant encore et encore des ressources communes à leur profit ?
Ceux, crétins barbares, qui, pendant des siècles et aujourd’hui encore, entretiennent en spectateur, voire collaborent au système pour en croquer un peu ?

Sommes-nous – car c’est bien de nous qu’il s’agit … non ? – à ce point frappés d’amnésie pour avoir oublié que, quand le désespoir noie la raison, c’est la folie qui recrute le sauveur ?

                            Faudra-t-il invoquer les dieux
            pour interroger le sens de notre propre existence ?

 

Votre invitation pour Langres : CAFÉCONTR 02 15L

Votre invitation pour Rouvres : CAFÉCONTR 02 15R

Café des controverses – Décembre 2014

20 novembre 2014 Commentaires fermés sur Café des controverses – Décembre 2014

La controverse de décembre portera sur

# L’injure #

Une fois n’est pas coutume, l’actualité vient mettre notre question en situation : un Président de Conseil Général/Sénateur, pris par la patrouille, affirme que, n’ayant pas été suffisamment attentif en rédigeant sa déclaration de patrimoine, il a omis de déclarer 150 K€ déposés sur un compte en Suisse, … et que puisque son omission a été corrigée ensuite, on lui faisait un mauvais procès.
Lorsqu’un parlementaire conserve en Suisse des ressources qui manquent tant dans notre pays, détournant ainsi à son profit des impôts dont la communauté aussi a grand besoin, moi je crois qu’en déniant sa culpabilité, soit il a perdu le sens du réel, soit il nous injurie sans vergogne.
En effet, le mot « injure » vient du latin jus, le droit, qui précédé du préfixe privatif « in » signifie donc « ne pas faire droit ». Et là très clairement, il ne fait droit, ni à notre intelligence, ni à la plus élémentaire morale politique.

Autre injure très choquante est l’analphabétisme <qui ne sait ni lire ni écrire> … incapacité terriblement injurieuse parce que la personne est impuissante à faire respecter son droit, à avoir le moindre recul sur ses affaires ;  elle est à la merci du droit lu et interprété par les autres.

Mais n’oublions pas qu’il y a aussi une légitimité de l’injure … celle de ne plus faire droit à un droit qui n’est plus adapté, ou qui est devenu maltraitant et exige notre transgression.

           Si l’injure est le côté ombre, quelle serait la face lumière ?

VOTRE INVITATION

pour la réunion de Langres : CAFÉCONTR 12 14L

pour la réunion de Rouvres : CAFÉCONTR 12 14R

Café des controverses – Octobre 2014

22 septembre 2014 Commentaires fermés sur Café des controverses – Octobre 2014

La controverse d’octobre portera sur …

# PENSER #

Les médiocrités du vieux monde qui s’écroule autour de nous, nous rappellent que, « la crise étant à débusquer en nous-même dans cette sorte de noyau intime qui détermine notre vision du monde (P. Rabhi), il y a urgence pour chacun à préserver le chantier d’une pensée vigoureuse et autonome

 Je ne sais pas pour vous, mais penser, pour moi, doit être une curiosité, une aventure … dans un monde de questions qui s’entrechoquent en déployant, ou non, leur sens.

Ainsi, prenant notre imagination par la main, le débat offre à chacun d’entrevoir des possibilités nouvelles là où seul il n’en verrait pas.

Ce travail de pensée sous la forme du dialogue, les talmudistes le nomment la malhoquèt. On y est surpris par la multiplicité d’avis qui sont donnés sur un même sujet ; polémique incessante où la conciliation n’est pas recherchée, bien au contraire ; l’esprit s’ouvre à la reconnaissance de l’altérité d’un autre esprit.

 Que pensez vous de penser ainsi ?

Votre invitation pour le 16 octobre à Langres : CAFÉCONTR 10 14L

Votre invitation pour le 17 octobre à Rouvres s/A. : CAFÉCONTR 10 14R

Où suis-je ?

Catégorie CAFÉ DES CONTROVERSES sur Benoit Heitz.